Accueil Actualité Le groupe écologiste du Sénat réaffirme son soutien à l’éolien

Le groupe écologiste du Sénat réaffirme son soutien à l’éolien

Le groupe écologiste du Sénat réaffirme son soutien à l’éolien

 

Suite à l’adoption au Sénat de la proposition de loi « visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre et portant diverses dispositions sur la tarification de l'eau et sur les éoliennes », le groupe écologiste déplore profondément le recul sur les dispositions concernant l’éolien : l’adoption d’une règle d’un seuil minimum de trois mâts ou d’une puissance minimale de 6 mégawatts pour les installations de production d’électricité éolienne, alors que la contrainte d’un seuil minimum de mâts avait été supprimée en première lecture.

Les écologistes, qui ont été les seuls à s’opposer à ce recul, et à soutenir la position de la ministre de l’Ecologie Delphine Batho, ont toujours dénoncé les contraintes administratives et procédurales qui entravent la filière éolienne, pilier de la transition énergétique.

Le groupe écologiste du Sénat a d’ailleurs déposé plusieurs amendements lors des deux lectures de ce texte, visant à simplifier un certain nombre de ces contraintes, sans être entendu.

Pour Ronan Dantec, Joël Labbé, Hélène Lipietz et André Gattolin, qui sont intervenus en séance sur ce texte, nous devons soutenir cette filière qui produit une énergie propre, compétitive et créatrice d’emplois, et lui donner les moyens de se développer, comme ce qui a été fait chez plusieurs de nos voisins européens, où les procédures nécessaires à la construction d’un parc éolien sont en moyenne deux fois plus rapides qu’en France. La période actuelle justifie que l’on mobilise tous les moyens à notre disposition pour préserver les emplois industriels : 11 000 emplois sont aujourd’hui en jeu dans la filière éolienne.